Aller au contenu
Accueil » Le château de la Napoule

Le château de la Napoule

    Le château de La Napoule à Mandelieu .

    La restauration d’Henry et Marie Clews .
    En 1918, deux américains, Henry Clews (1876-1937) et Elsie Whelen, dite Marie Clews (1880-1959), s’installent dans les restes de la demeure médiévale qu’ils ont acquise en novembre 1918 pour entreprendre de la reconstruire. Henry Clews était le fils d’un banquier New-yorkais, il avait hérité d’une grande fortune. Grâce à leur fortune, le couple put restaurer les bâtiments et en construire d’autres de toutes pièces, en apportant leur touche personnelle (Henry était sculpteur et sa femme architecte).
    Superbe lieu à l’écart du bruit et de la foule des plages en contrebas.
    beau jardin et une surprise dans la tour du château.
    Un seul regret la partie privée à l’étage qui ne se visite pas .
    Le premier étage est réservée à la famille d’ Henry et Marie Clews .

    Marie Clews a commencé la restauration des jardins. Le parc du château abrite aujourd’hui des éléments d’un jardin à la française et d’un jardin paysager anglais, avec une grande allée, des bassins, des perspectives et des vues sur la mer. En outre, il y a trois petits jardins les terrasses qui dominent la baie de Cannes, plantées de cyprès, de haies et de romarin; et le jardin secret, dans un coin des murs avec des fenêtres donnant sur la mer, avec un puits vénitien au centre.
    ils créent un monde fantastique, fruit de leur imagination

    Once upon a time : le Château de la Napoule

    Les murs extérieurs .
    La terrasse a été construite sur une galerie le long de la mer, on peut d’ailleurs l’emprunter pour passer d’une plage à l’autre de part et d’autre du château. C’était un défi technique réalisé par Marie avec l’aide d’un architecte russe.

    Marie Clews a commencé la restauration des jardins. Le parc du château abrite aujourd’hui des éléments d’un jardin à la française et d’un jardin paysager anglais, avec une grande allée, des bassins, des perspectives et des vues sur la mer. En outre, il y a trois petits jardins les terrasses qui dominent la baie de Cannes, plantées de cyprès, de haies et de romarin; et le jardin secret, dans un coin des murs avec des fenêtres donnant sur la mer, avec un puits vénitien au centre.
    ils créent un monde fantastique, fruit de leur imagination .

    Les pièces du château

    La cour du château de Mandelieu-La Napoule

    Une tour particulière, construite en 1927 : la Tour de la Mancha, en honneur à leur fils. Destinée à recevoir leurs sépultures, elle est composée de deux salles : au sous-sol, une chambre funéraire avec deux tombeaux se faisant face, ornées de sculptures et gravures. À l’étage, une pièce condamnée — le refuge éternel de leurs âmes face au paysage méditerranéen qu’ils aimaient tant. Ils peuvent s’y retrouver tous les 100 ans.
    C’est dans cette tour construite en 1939 au dessus de la mer, où, au rez-de-chaussée, Marie avait son bureau, qu’ils avaient conçu leur chambre funéraire à l’entre-sol et une pièce condamnée au dernier étage avec seulement d’étroites ouvertures. En effet, Henry et Marie Clews se sont promis de se retrouver cent ans après la mort de celui des deux qui partirait le dernier. Pour que cela se réalise, leurs tombeaux sont ouverts, les cercueils en très bon état, comme s’ils se préparaient à laisser s’envoler leurs âmes vers cette chambre du dernier étage où personne ne pourra venir les séparer. Henry est décédé en 1937, Mary est partie en 1959, qui sait si leur vœu se réalisera un jour de 2059.

    L’atelier d’Henry Clews, tout y est resté comme à son époque.

     Le château de La Napoule sous l’occupation Allemande
    le 1er décembre 1942 (le château de Mrs Clews étant encerclé par 200 hommes avec mitrailleuses en batterie, trois officiers et six carabiniers visitant toutes les pièces et fouillant tous les meubles de 6 h 30 à 11 h 30 pour ne saisir qu’une boussole.
    Pendant la Seconde Guerre mondiale, le château a été occupé par des soldats allemands. Marie Clews a servi les soldats en agissant en tant que femme de chambre .
    Afin qu’elle puisse rester près de sa maison et de la mémoire de son mari

    Biographie de Henry Clews .
    Henry est né en 1874, fils d’un banquier de Wall Street. C’était un jeune homme rebelle, brillant mais pas particulièrement enclin aux études. Bien que l’école ne soit pas le fort d’Henry, il devait suivre les traces de son père dans la même carrière à Wall Street .
    Henry s’est plongé à fond dans ses activités artistiques. Il a travaillé sans relâche pour apprendre la peinture par lui-même, d’abord dans un home studio, puis dans un studio personnel à New York et enfin à Paris. Il a également passé beaucoup de temps à Newport, Rhode Island, où il a rencontré sa première femme, Louise Morris Gebhard. Henry et Louise se sont mariés en 1901 et ont élu domicile à Paris. Ils ont eu deux enfants, Henry Clews III et Louise.
    En 1909, Henry commence à fréquenter régulièrement l’atelier d’Auguste Rodin.
    Henry a rencontré sa future épouse Elsie Whelen Goelet en 1910. Qui est mariée à l’époque à son mari, Robert Goelet. Elsie et Robert ont divorcé. Après un certain temps, Henry et Elsie (rebaptisée Marie par Henry) se sont mariés le 19 décembre 1914, 
    Paris, cependant, est devenu un lieu de vie déchirant avec l’arrivée de la Première Guerre mondiale et leur nouveau-né, Mancha Madison, est tombé malade juste après sa naissance. La santé déclinante de leur fils, combinée à de fréquents raids aériens, oblige le couple à déménager en Méditerranée où ils découvrent les ruines délabrées et abandonnées du Château de La Napoule. Après être restés un été, ils achetèrent la propriété et revinrent définitivement en 1919.
    Henry Clews est décédé en 1937, bien que Marie ait veillé à ce que son héritage artistique perdure. Immédiatement après sa mort, elle a organisé une exposition de ses sculptures au Métropolitain Museum of Art. L’exposition de ses bustes sculpturaux profondément expressifs a ouvert ses portes en 1939, la première fois que son travail était exposé aux États-Unis depuis 1914. Aujourd’hui, les œuvres d’Henry peuvent être explorées au musée et sur le terrain du Château de La Napoule.

    Les journaux de l’époque .

    Audacieux cambriolage dans une villa de la Côte d’Azur
    Le 29 janvier. 1931
    Une tentative de cambriolage a eu lieu au château de La Napoule, chez M. Henry Clews, sculpteur américain. Dans la soirée où le cambriolage fut commis, les domestiques de M. Clews étaient allés faire une promenade sur la route de Cannes. Ils croisèrent une camionnette sur la laquelle se trouvaient quatre personnes. A leur retour au château, ils furent surpris de voir la camionnette sortir rapidement d’un chemin, sans issue, qui longe la propriété. Leur attention étant éveillée, ils firent le tour des appartements, sans constater rien d’anormal, et allèrent se coucher. Dans la nuit, aucun bruit ne fut entendu. C’est seulement le matin que la tentative de cambriolage fut découverte par le cuisinier, qui trouva la triple porte fracturée et. dans l’office contigu à la cuisine, les deux coffres-forts éventrés. La police, aussitôt prévenue, procéda aux constatations d’usage et établit que lies cambrioleurs, qui semblent appartenir à une bande organisée, après avoir fracturé successivement trois portes solidement verrouillées, dont une en fer forgé massive, étaient arrivés à pénétrer dans l’office. Pour éventrer les coffres-forts, les cambrioleurs se servirent d’un chalumeau. Des bouteilles d’oxygène et d’acétylène, pesant chacun 100 kg , ont été retrouvées dans la cuisine. Les coffres contenaient 300.000 francs d’argenterie. qui furent retrouvés sur place. Les cambrioleurs, sans doute dérangés dans leur travail, n’ont pu rien emporter. Le parquet de Grasse a été saisi de cette affaire.


    Facebook
    Retour guide pays de Lérins